fbpx

Je fais des photos de chevaux

Je fais des photos de chevaux

Il était une fois la rencontre entre un homme et un cheval.

 
Par une belle journée de novembre je me suis retrouvé relié par une longe à une jeune trotteuse promise à l’abattoir.
Nous avions pris la décision familiale et totalement inconsciente de la « sauver ».
 

Elle sortait de l’entrainement, pleine de vigueur du haut de ses deux ans, et moi je n’y connaissait rien.

Je ne savais même pas faire la distinction entre la paille et le foin.
Heureusement pour moi, elle était « facile » et très très gentille.
Elle était destinée à passer sa vie à brouter, je n’attendais rien d’elle.
 
Au printemps suivant, drôle d’idée, j’ai mis une selle sur son dos et elle n’a pas bougé.
Je suis monté dessus, elle m’a accepté.
Je n’y connaissait pas grand chose donc  j’ai serré les jambes (et les fesses).
Elle s’est mise à marcher, puis trotter et puis…
Rapidement nous avons parcouru ensemble les « chasses » du secteur a plein galop et nous adorions ça.
 
C’était il y a plus de vingt ans.
Jo (Joliesse de Thoury) est toujours avec moi et profite d’une retraite heureuse.
Et j’espère que ça durera encore très longtemps.

En vingt ans il se passe pas mal de choses.

Jo a été ma première jument.
Quelques années plus tard, mon écurie se composait d’une vingtaine de chevaux.
J’étais devenu éleveur, un peu comme on met un doigt dans un engrenage qui finit par vous avaler tout cru.
J’ai commis énormément d’erreurs, conséquences des apprentissages en autodidacte.
Mais j’ai beaucoup appris ( élevage, poulinage, le travail de la terre..)
 
Il y a eu de belles choses:
Les balades avec mes filles…
Et une réussite, le rêve de tout naisseur : Volcane des LOZES, sous la selle d’Ines QENTREC
Je n’y suis pour rien, ci ce n’est de l’avoir fait naître…
Il y eu de moins belles choses .
Donc tout c’est arrêté de façon très peu sympathique et j’en prends ma part de responsabilité.
 
La vie continue.
Différente, construite à l’aulne des erreurs passées.
 
 

Aujourd’hui, j’ai la chance de vivre avec nos chevaux qui broutent sous la fenêtre.

Elles sont là, tout à côté lorsque je travaille mes photos.
Je ne connais rien de plus apaisant que de regarder des chevaux pâturer…
Mon travail, ma passion , l’activité dans laquelle je m’exprime et je m’épanouis c’est la photographie.
Elle s’associe très facilement à l’autre passion de ma vie, les chevaux.

C’est la raison pour laquelle je fais (entre autre) des photos de chevaux .

https://philippeloze-photographie.com/galerie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :